Mercredi 25 avril, une rencontre plénière était prévue après le diner du soir. Au Forum Chrétien Mondial, les journées sont bien remplies. Les prières, les rencontres et les échanges théologiques et spirituels en plénière ou en petits groupes se succèdent. Chacun s’exprime avec ferveur et profondeur. Les témoignages de nos frères et sœurs chrétiens persécutés ou en situation de grande précarité sont particulièrement émouvants. Aussi, je reconnais bien volontiers que je formais le vœu, m’installant dans la salle, que cette rencontre se termine rapidement afin de pouvoir aller me reposer. J’ai pourtant été bouleversé lors de cette soirée.

Nous avons écouté le témoignage de Monsieur Michel Perrau, directeur général de l’Union des Sociétés Bibliques. Ce mouvement a pour vocation de traduire et diffuser la Bible dans le monde entier. Il nous a donné quelques chiffres. On estime à environ 6000 le nombre de langues dans le monde. La Bible est actuellement traduite en 2000 de celles-ci. La traduction en 2000 autres langues est en cours. L’objectif est qu’en 2033, toutes les langues de la terre puissent recevoir la traduction du Nouveau Testament.

Nous avons ensuite regardé une vidéo de l’Union des Sociétés Bibliques qui m’a beaucoup touché. Cette vidéo montrait un peuple aborigène de la Papouasie Nouvelle-Guinée recevant des Bibles traduites dans leur langue. Un exemplaire en main, le pasteur a manifesté sa joie et son action de grâce. Il faisait référence à Syméon, dans le récit de la Présentation de Jésus au Temple, raconté en Lc 2. Enfin il tenait le salut entre ses mains. Toute la population manifestait son bonheur et sa ferveur. On dansait, chantait, bondissait et criait d’allégresse ! Leur exultation était palpable d’enfin recevoir la Parole de Dieu dans leur langue !

Visionnant cette séquence, j’ai vraiment été ému aux larmes. La Parole de Dieu parle ! Je le savais au niveau théologique évidemment. J’en avais la confirmation concrète au niveau existentiel. Beaucoup moins favorisés matériellement que moi, ces frères et sœurs chrétiens m’interpellaient. En effet, contemplant leur joie, je me posais la question : la lecture de l’Écriture me procure-t-elle une ferveur et un bonheur équivalent ? Je pensais à mes paroissiens de la communauté catholique Sainte Pauline du Vésinet, dans les Yvelines. La Bible est-elle pour nous source d’une exultation sereine ? Avons-nous la conviction de recevoir notre épanouissement de la Parole de Dieu? Ou alors sa lecture est-elle une habitude, une routine ou, pire, inexistante ? La Bible est-elle en bonne place dans nos maisons ? Combien de temps passons-nous à la lire ? Avons-nous le désir de l’ouvrir comme une source de joie et de bonheur incommensurablement supérieure au bien-être de distractions comme la finale du tournoi des Six Nations ou une série sur Netflix ? Plus que jamais, le Forum Chrétien Mondial est ce formidable espace de rencontre où notre foi est fortifiée et enrichie par le témoignage d’autres chrétiens. Et si la foi est renforcée, la géographie également, car je ne soupçonnais pas qu’être à Bogotá me ferait voyager en Papouasie Nouvelle Guinée !